Histoire de la Mauritanie


L’histoire de la Mauritanie commence avec la famille royale des koba les rois de père en fils durant plusieurs siècles avant la définition des frontières du pays en 1904 par la France et l’Espagne. Son tracé n’a pas été établi en fonction des populations et par conséquent certaines ont été divisées. Le brassage ethnique a toujours existé en Mauritanie et ses premiers habitants étaient d’origines diverses subsahariennes (Mali, Niger, Ghana, Sénégal).

La Mauritanie, en forme longue la République islamique de Mauritanie (en arabe : الجمهورية الإسلامية الموريتانية), est un pays du nord-ouest de l’Afrique, situé entre 15 et 27 degrés de latitude nord et 5 et 17 degrés de longitude ouest. La Mauritanie fait partie de l’Union africaine, la Ligue arabe, l’Union du Maghreb arabe, de l’Organisation de la Conférence islamique et de l’OMVS, en plus d’être membre de la Francophonie. La capitale de l’actuelle Mauritanie est Nouakchott. Les autres villes principales sont Nouadhibou, Kiffa, Kaedi, Zouérate et Rosso.

Elle possède une côte d’environ 800 km sur l’océan Atlantique s’étirant de Ndiago au sud jusqu’à Nouadhibou au nord. Au nord, elle est limitrophe de l’Algérie et du Sahara occidental (revendiqué par le Maroc et la République arabe sahraouie démocratique), du Mali à l’est, et du Sénégal au sud.

La Mauritanie constitue un espace de contact entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne, ce qui en fait un pays pluriethnique ; elle est peuplée de groupes négro-africains comme les Peuls, Soninkés, Wolofs et Bambaras, qui représenteraient 30 % de la population, de Maures arabo-berbères dits « Maures blancs » ou Bidhaan (qui représenteraient 30 %), et de Haratines dits « Maures noirs », anciens esclaves arabophones, d’origine Bafour et négro-africaine (qui seraient 40 % de la population), selon les estimations de la CIA3. Il convient de souligner que la proportion des différents groupes ethno-linguistiques n’est pas connue avec precision, les statistiques avancées variant fortement selon la source. Pour mémoire, les statistiques datant des années soixante indiquaient une proportion d’environ 80% d’arabophones (hassanophones).

Le nom du pays lui vient de la Maurétanie romaine, désignant le territoire des « Maures », peuple berbère, dans l’Antiquité. Le territoire de la Mauritanie ne correspond cependant pas à celui de l’antique province romaine.

En français, le terme « Mauritanie occidentale », appliqué en décembre 1899 par Xavier Coppolani supplante progressivement les autres dénominations utilisées pour désigner le pays.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s